L'Editeur Ardéchois 06 81 77 41 46

couverture du livre illustré Si l'Ardèche m'était contée de Michel Riou et Roland Hours éditions de la calade Ardèche

test titre

Si l’Ardèche m’était contée

Textes Michel Riou
Illustrations Roland Hours

L’historien Michel Riou nous dévoile une Histoire de l’Ardèche accessible de 14 à 99 ans, magnifiquement illustrée par Roland Hours.

Sur ce gigantesque escarpement qui, du Pilat aux Cévennes, réunit l’Auvergne à la Provence et au Dauphiné, on retrouve toutes les grandes périodes de l’Histoire de France, avec l’ensoleillement du Midi et un rien de sévère qui rappelle que l’on est déjà largement sous l’influence de la métropole lyonnaise. Tout commença, autant qu’on sache, avec les formidables dessinateurs de la grotte Chauvet, avant de se poursuivre par une intégration à l’Empire Romain qui fut moins qu’ailleurs une conquête. Puis, ce fut le temps des grandes familles, féodales puis princières, les Montlaur, les Lévis, les Tournon, les Joyeuse, les Vogüé, sans parler des évêques de Viviers, des comtes de Valentinois et des Dauphins de Viennois, plus puissants seigneurs de la petite contrée.

Puis ce fut le temps des guerres religieuses, qui durèrent ici plus de deux siècles, sans que la sagesse du grand Olivier de Serres ne parvienne à les apaiser. Il introduisit notamment la culture du mûrier, qui ouvrit la voie au développement de la sériciculture et de l’industrie de la soie, qui vint rejoindre au fond des petites vallées celles de la laine, de la peau, du papier. La Révolution française s’acheva en guerre civile, et la République fut d’abord considérée par beaucoup comme un régime protestant. De nos jours les querelles religieuses se sont calmées, mais le déclin des industries rurales, les incertitudes des productions agricoles comme le vin, les fruits, le lait et la viande rendent l’avenir inquiétant. « Ils quittent un à un le pays... » chantait Jean Ferrat à propos de cette montagne-là. De nos jours, l’exode rural est enrayé dans le bas pays, mais l’emploi est rare, et la population vieillissante.

Ce n’est plus le châtaignier, le vieil arbre à pain, qui fonde les espoirs de cette terre bien peu nourricière, mais le développement du tourisme, le charme du pays pour les retraités ou les travailleurs des contrées voisines. « Si l’Ardèche m’était contée... » il faudrait remplacer le mot « fin » par des points de suspension...

C’est l’historien Michel Riou qui joue ici le rôle du conteur, tandis que les dessins de Roland Hours prolongent et précisent l’évocation des temps et des espaces.

  • Nbre de pages

    144

  • Format

    A4 - 210 x 297 mm

  • ISBN
    9782490544141
22, place de la Gare
07260 JOYEUSE

Abonnez-vous à notre newsletter

Contactez-nous, écrivez-nous un petit mot

Merci de préciser votre nom.
Merci de préciser votre numéro de téléphone.
Merci de préciser votre adresse eMail.

*champs obligatoires

Merci d'indiquer des informations complémentaires.
Entrée non valide